Episode 65 : Moustache Impossible

L’heure est à la moustache, celle de Mission Impossible: Fallout. On ne spoile pas mais on en parle beaucoup.

Actu (00:01:00) : Benjamin glisse évidemment sur son déménagement. Papa raconte sa future traversée. Daniel parle d’autres trucs, notamment des jeux qu’il fait gagner. Et sa vidéo de Dark Souls est dispo ici.

La discussion (00:10:52) : Votre mission, si vous l’acceptez, sera de parler de Mission Impossible: Fallout.

Les recos (00:48:00) :

Papa: The Wolf Bites Back par les Orange Goblin
Kwyxz :
Life is Strange: Before the Storm
Daniel: No Man’s Sky (et d’autres jeux de l’été)

Become a Patron!

5 réponses sur “Episode 65 : Moustache Impossible”

  1. Bon épisode! Merci 🙂

    Le film était bon… mais vous n’avez pas été déçu par Walker? il avait tellement badass dans les trailers… alors qu’il se fait bollosser dans quasiment toutes ses scènes!!! ça en devenait presque gênant… du coup à la fin, il n’était plus vraiment une menace pour Hunt… pour moi c’était un plus gros gâchis que le perso de Rebecca Fergusson (mais bon, elle était enceinte…).

  2. Hello,

    J’ai vu le film hier et j’avoue que je suis resté un peu sur ma faim.
    En fait c’est surtout tout l’acte final au kashmir que j’ai trouvé longuet et beaucoup moins trépident que les actes précédent. Ja’ eu l’impression de voir cettte séquence des dizaines dans d’autres films d’actions.
    Henry Cavil j’ai bien aimé le perso, mais pour un « hammer » comme dit plus bas, il en impose pas des masses. Il se fait bolosser par tout le monde sans jamais donner l’impression d’être vraiment une énorme menace alors que c’est ce qu’il dégage…
    Bon par contre tout le début du film jusqu’à Londres ça envoit du lourd.

  3. Séance de rattrapage ce week end : l’action est pas mal du tout, c’est imaginatif, très bien réalisé techniquement, c’est même plutôt malin en terme de relecture de la saga… mais par contre vous n’en avez pas marre de cette overdose de Ethan Hunt ? Sur le principe du test de Bechdel, je suis certains qu’il n’existe pas de scène ou 2 persos parlent sans citer Hunt et rappeler a quel point il est dangereux et imprévisible, que c’est le meilleur des amis, et qu’il fait un osso bucco du tonnerre.

    Et puis évidemment, le sex appeal de notre héro est surpuissant en toute circonstance ! Ca donne certaines scènes ridicules comme le moment ou la White Widow lui roule une pelle (parce que bon, c’est pas parce qu’on est une chef de gang qu’on à pas un coeur de midinette) ou celui ou il « sauve » la flic et qu’on a l’impression qu’elle aussi tombe en pâmoison devant lui (au passage, a ce moment du film il a soudainement perdu sa vision périphérique pour ne pas voir arriver les hommes de main sur sa gauche ? ou au moins un de ses potes ? syndrome ou on ne voit pas ce qui est hors champ ?)

    Puisque Hunt est taciturne, on nous le dépeint via les autres personnages, mais là encore je trouve que l’artifice passe mal, parce que dans les faits on se retrouve avec des tunnels d’actions ou l’astuce de notre héros n’est vraiment pas mise en avant, si ce n’est pour prendre le prochain embranchement vers une scene d’action ou il se montre plutôt « rigolo » lorsqu’il peste des indications (« Benji : a droite c’est plein de vide bon sang ! tant pis je vais faire une cascade au péril de ma vie »).

    Je chipote évidemment, ça reste largement au dessus de la plupart des productions du même créneau, mais j’ai vraiment du mal à m’enthousiasmer. Je suis même presque déçu de ne pas arriver à voir le même film que vous, parce que j’aimerai être dans la team moustache, mais tant pis ça sera pour le prochain 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.