Episode 117 : Là où il y a de la next-gen

After Hate passe en format un peu particulier pour parler de la sortie des consoles Next Gen. Mais on parle aussi ciné, bd mais aussi séries. Un épisode free-talk comme on les aime.

La discussion (00:01:00)  :

Ca y est, on a des consoles next gen, et Kwyxz a même déballé la sienne. On en parle longuement, ainsi que de ses jeux de lancement. Spider-Man, Demon’s Souls, Astro: Playroom et la suite. On a ensuite parlé du film Jiu Jitsu avec Nicolas Cage, la série de « documentaires » Marvel 616. Et pour la première fois, Kwyxz nous parle de son prochain projet pour le RPU.

Et on remercie toujours nos généreux donateurs sur Patreon !

2 réponses sur “Episode 117 : Là où il y a de la next-gen”

  1. C’est un peu surprenant les gens qui découvrent les scalper, alors que ça existe depuis ebay. Je me souviens de la pénurie nintendogs juste avant noel et les jeux qui se revendaient 200€ sur 2 x moins cher.
    En tout cas très chouette épisode. Perso, c’est la première fois où j’ai absolument 0 hype pour une nouvelle gen de console (aucune vraie exclue pour l’instant, et le fait qu’il y n’y ait pas eu de vrai E3 avec tout son lot d’annonce sans doute) mais paradoxalement je vois pleins de potes qui sont pas forcément de gros joueurs qui sont hyper chaud! On verra bien d’ici deux ans, il y aura surement un peu plus de choses à se mettre sous la dent, car j’ai pas l’impression qu’il y aura grand chose en 2021 non plus. (heureusement back log énorme donc il ya de quoi faire en attendant)

  2. Je n’ai pas eu la chance de voir « Jiu Jitsu », qui ne me semble pas encore disponible en France, en SVOD tout du moins.

    Je suis un membre de la « Cage-sex », la secte officieuse de Nic’. Ce qui ne m’empêche pas d’être critique à son égard et à m’énerver (pour son bien) quand je le vois tapiner ici et là dans n’importe quelle bisserie (sauf si c’est « Wicker Man »).

    Si je peux me permettre de vous recommander un film récent avec, c’est « The Color Out Of Space », d’après la nouvelle du Grand Lovecraft. Le film est une petite merveille d’inventivité et d’horreur. C’est peut-être le seul film adapté directement du répertoire de HPL qui en retranscrit toute son essence (il semble que la série « Lovecraft County » a fait son petit effet, mais c’est évidemment hors de l’œuvre canonique de l’auteur). La folie, l’innommable horreur, la paranoïa, l’insensibilité d’une Nature belle mais cruelle : presque tout y est, foi de « sex-craftien » ! Il y a une telle générosité dans l’horreur et une inventivité dans ce DTV de 2h à faire pâlir tout film de genre ayant les honneurs de sortir en salles.

    Petit reproche : certains jeux d’acteurs… dont Cage, qui aurait gagner à rester sobre cette fois (c’est pas tous les jours qu’il a un artisan de renom derrière la caméra), dans son rôle… d’éleveur de lamas bobo X’D. À part cela, l’ambiance sonore et visuelle m’ont renversé la tête, et c’est d’autant plus frappant que le budget fût a priori minuscule.

    Si vous êtes aussi « Cage-sex » que moi, cela pourrait vraiment vous plaire je pense : Il est sur Amazon Prime (en France)! Vous m’en direz des nouvelles.

    PS : Sache Daniel que je te lisais, enfant, dans la section « Japon » sur Console+. C’est là que j’y ai découvert les Dragon Quest, Fire Emblem, les jeux de Suda81, etc. Qu’est-ce que m’impressionnais pour brasser autant de jeux… en un mois seulement !

    Merci à vous deux pour ce podcast. Bonnes fêtes et longue vie au Kamui-verse!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.