Episode 79 : Carole Danvers, pas solitaire

C’est le vrai début de la saison des blockbusters avec Captain Marvel !

Actu (00:01:00) :
Kwyxz continue Hollow Knight et a vu En liberté de Pierre Salvadori. Daniel revient de la montagne et raconte brièvement sa montée du Kilimanjaro.

La discussion (00:20:00) : Captain Marvel ouvre le bal des blockbusters de l’été « qui commencent en fait déjà en mars ». On ne peut pas dire que ça soit le meilleur Marvel, loin de là.

Les recos (00:49:00) :
Kwyxz : L’émission Conan without borders sur Netflix
Daniel : Teen Titans Go ! to the Movies ! dispo sur les plateformes de streaming

11 réponses sur “Episode 79 : Carole Danvers, pas solitaire”

  1. Salut les gars,

    Je ne voulais pas écrire ce commentaire en public car il risque d’être mal interprété par certains, et on va sans doute en profiter pour me vanner un petit coup, mais ne trouvant pas de moyen de contact privé, je me lance.

    Je vous suis depuis le premier jour (littéralement) avec toujours autant de plaisir, et dès le départ une question m’interpelle. Comment se fait-il que vous, qui êtes si bienveillants (et je vous en remercie) et plutôt informés sur les multiples micro-agressions du quotidien que peuvent subir certaines minorités, puissiez continuer à utiliser ce jingle pour les recos en fin d’épisode où un perso de film en traite un autre de « pédé » ?

    Vous voyez pourquoi je ne voulais pas en parler publiquement ? Cette simple question (sans accusation, sans agression) est très peu dicible sur le net. On ne manquera pas de me dire « non, mais c’est bon, on peut plus rien dire ! », « mec, relax SJW, c’est juste pour rire… », etc., etc. Au-delà de ces réactions à chaud, je voulais réellement vous demander si vous pensez franchement que l’utilisation de ce jingle ne puisse légitimement pas blesser une partie de vos auditeurs ?

    A chaque fois que je l’entends, et cela fait un bout de temps (même s’il ne revient pas systématiquement), cela me sors de l’épisode. Cela me renvoie à une colère intérieure, à une trajectoire, à une remontée de boule au ventre. On ne s’habitue jamais à l’insulte à laquelle on nous assigne. Jamais. Les homos ou les noirs pour ne citer que ceux-ci le savent bien. Il n’y a aucun contexte où l’utilisation du mot « pédé » par des hétérosexuels puissent paraître « ok » pour un homosexuel. C’est toujours un marqueur social. Toujours.

    Je ne vous demande rien, si ce n’est d’écouter que ce qui, pour vous, vous parait « futile » ou « trivial » ne l’est pas pour d’autres.

    Merci de m’avoir lu. Bonne continuation au RPU

    1. Hello Stéphane,

      Tout d’abord, merci pour ta fidélité ! C’est parce que des auditeurs vaillants comme toi nous soutiennent depuis le début que nous sommes encore là, et nous t’en sommes infiniment reconnaissants.

      Pour ce qui est du jingle : effectivement, j’avais dans l’esprit que puisque le type qui prononce les insultes dans le film dont est tiré l’extrait (La Chèvre de Francis Veber) est vraiment un gros con, il était entendu qu’il était celui dont le film se moquait, plus que celui de Perrin interprété par Pierre Richard. Ce qui invalidait l’insulte.

      Ceci étant dit, deux choses me viennent maintenant comme des évidences, que je regrette d’avoir minimisées :
      – l’absence complète de contexte encore plus dommageable pour quiconque ne connaitrait pas le film
      – l’impact que peut avoir le terme, qu’il soit dans le contexte ou non

      Je comprends parfaitement ton point de vue et regrette d’avoir été négligent, te présente toutes mes plus sincères excuses ainsi qu’à toutes les personnes à qui cet extrait a pu faire du mal. Je ne l’utiliserai plus.

      De toi à moi, j’avais déjà l’intention pour les trois ans de l’émission d’effectuer une petite mise à jour sur les jingles et d’en mettre quelques uns dont je n’ai jamais été pleinement satisfait au placard : voici une nouvelle bonne raison de me motiver à le faire.

      À bientôt !

  2. Je ne comprends pas comment on peut trouver Brie Larson sympathique alors qu’elle passe son temps à tirer la gueule, ni même comment on peut juger ses positions « courageuses » (elle est totalement alignée sur le virtue-signaling qui règne à Hollywood, celui-là même qui consiste à nommer Black Panther à l’oscar du meilleur film).

    Si elle tombait sur votre podcast, elle vous répondrait que Captain Marvel ne s’adresse pas aux mâles blancs hétérosexuels, et que c’est pour cette unique raison que vous n’avez pas aimé.

    1. Alors d’une part, j’ai bien aimé Captain Marvel moi, même si je ne trouve pas que ce soit le film de l’année ni même un film du Top 5 du MCU.

      Ensuite, la remarque sur Brie Larson qui tire la gueule est symptomatique, on parie que jamais tu n’aurais fait la même remarque avec un acteur masculin ?

      Enfin, c’est justement courageux de sa part de prendre position puisque dans un plan marketing on demande surtout aux acteurs de fermer leur gueule, au risque de se manger des réactions comme… toutes celles qu’on a pu observer dans les semaines qui ont précédé la sortie du film. Le review bombing sur Rotten Tomatoes n’est pas venu de nulle part.

      1. Je peux te garantir que ça n’a rien à voir avec le sexe du personnage. Voici quelques personnages féminins qui tirent constamment la gueule et que j’adore : Ellen Ripley, Sarah Connor, Furiosa, Trinity & Niobe, Motoko Kusanagi, Princesse Mononoké, etc.

        Le truc avec Captain Mary Sue, c’est qu’elle nous est vendue comme une mascotte. La promo ne dit rien des enjeux ni des antagonistes. Les trailers ressemblent à des pubs pour les céréales Frosties, genre « hé regardez votre nouvelle héroïne préférée, elle a des pouvoirs trop cools ! Mieux que Wonder Woman ! Achète ! ». C’est vulgaire et beauf, ça ne dégage aucune forme d’amour pour le cinéma, et ça me désole que tant de gens tombent dans le panneau (le film est déjà rentabilisé et se dirige vers le milliard).

        Sinon, il faut vraiment être naïf pour penser que Brie Larson soit un électron libre. On parle d’un film Disney quand même hein. Tout ce qui sort de sa bouche et tout le story telling autour de sa personne sont savamment orchestrés par les cols blancs de chez Disney.

  3. En terme de comédie survendue par la critique, j’ai vu deux fois la bande-annonce de Bête Blonde au ciné et le décalage entre les images du film et les critiques citées est flippant.

    En ce qui concerne Captain Marvel, j’ai un avis général assez similaire au votre : sympa sans plus, ça se laisse regarder. L’ambiance du début ne m’a pas gêné, c’est plus la première demi-heure sur Terre qui est plan plan pour moi. Toutes les scènes d’action sont médiocres aussi.
    Je n’ai pas de problème avec Jude Law mais
    SPOILER
    Annette Bening en Supreme Intelligence Kree, ça ne marche pas du tout. D’ailleurs, l’usage de Come as you are dans le début de cette scène est tellement hors de propos niveau atmosphère que ça m’a sorti quelques instants du film.
    L’absence de doute de Captain Marvel est le plus gros problème du personnage. Ou plutôt du film construit autour du personnage. Les deux scènes émotionnellement fortes du film tombent à plat à cause de ça. Quand Rambeau dit à Carol son vrai nom, je n’ai absolument rien ressenti parce qu’à aucun moment du film celle-ci n’a de doute sur son identité. Son passé, oui, son identité, non. De même, le montage marche mécaniquement : même sans film autour, ce montage marcherait ; mais Carol Danvers est un personnage tellement sûr d’elle, qui se relève toujours prêt à en découdre quand elle tombe, que se relever face à la Supreme intelligence Kree, c’est business as usual pour elle. En faire un moment fort du film avec un montage n’a aucun sens par rapport au personnage.
    (J’ai encore fait long…)

  4. Enfin pu voir Capitaine Marvel et enfin pu vous écouter.
    J’ai trouvé très sympas même si comme vous le soulignez le film est assez mal réalisé et pas très beau. On ne s’ennuie pas et on se marre même. beaucoup plus que ce à quoi je m’attendais.
    Pour Brie je l’ai trouvé très bien dans son rôle, et c’est plutôt cool qu’elle défie tout le monde du regard.
    Le dernier tier ne m’a pas ennuyé, c’est pas le plus fou du MCU mais ça reste cool quand même. Bref, vivement Endgame et je suis très curieux de voir la direction que pendra le MCU après ça!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.