Episode 22 : Ce remake est too much

Épisode 22, After Hate s’attaque à une mode pas toujours de très bon goût, les remakes.

Les actus : Daniel parle de son changement de rythme de vie ainsi que des premiers épisodes de Luke Cage (03:20) tandis que Benjamin réagit au débat présidentiel aux USA tout en commençant Mad Max (07:20).

La discussion (11:20) : Les remakes. Film comme série, ils sont partout. Qui sont les bons, qui sont les mauvais ? On revient sur quelques exemples récents (Les 7 Mercenaires, Ben Hur) et on remonte un peu le temps.

Nos recommandations (47:00) :
Kwyxz : The Sleeper d’Ed Brubaker (et on mentionne aussi Criminal, Incognito, Captain America, The Fade Out et le récent Kill or Be Killed).
Daniel : Dragon Ball Z Fusion (3DS) et Persona 5 (PS4), tous deux prévus en février en France.

Bonus: L’émission Gamekult où Daniel parle de Persona 5.

Bonne écoute !

30 réponses sur “Episode 22 : Ce remake est too much”

  1. Les ziques de Luke Cage,font tellement du bien au oreilles !
    A force d’entendre Parler de Brubaker, je vais me commander le Run Cap america.

    Le remake du dîner de cons version U.S est tellement pitoyable, nul à chié,vraiment médiocre comparer à la version originale française autrement plus fine.

  2. Merci pour ce podcast bien sympathique, comme d’habitude 🙂
    Je crois qu’on ne se souviendra des années 2010 que comme ça, la décennie de l’innovation *ironie*
    Entre les remakes de films, les reprises de chansons, les remakes/remasters de jeux vidéos…

    The Departed je ne comprendrai jamais: le film en lui-même est pas mal, mais c’est juste Infernal Affairs en plus long, avec des scènes en plus inutiles « pour faire plus comme un film US », à chaque fois ça me fait mal pour Scorcese d’avoir eu un oscar pour ça et pas le reste de son oeuvre…

    Sinon pour info kwyxz Nigel Farage, c’est un Anglais et son nom ne se prononce donc pas « Faragi »(seuls les Américains prononcent le e final en « i », comme pour Bernanke) mais comme « mortgage » ou dans son cas précis comme garage en français (David Cameron s’est d’ailleurs foutu de sa gueule sur comment il prononce son propre nom, à la française plutôt qu’à l’anglaise ^^)

      1. Pas de problème, les subtiles différences de prononciation entre US et UK c’est toujours un grand moment de bonheur (j’avais été choqué la 1ère fois que j’avais entendu la prononciation de Bernanke à l’époque où il était directeur de la Fed – d’où l’exemple – car j’ai vécu en UK et pas aux US, donc j’ai longtemps fait l’erreur de prononciation inverse 😉

    1. Pour infernal affairs et les infiltrés, il y a un apport du remake par rapport a l’original
      Oui, l’histoire st globalement la meme, on retrouve les passages importants d’infernal affair (la découverte de la présence du flic infiltré, le passage au cinema, l’enveloppe, le passage sur le toit), qui sont d’ailleurs bien moins bien traité dans les infiltrés (le coup de Leonard qui se cache derrière le pilier pour envoyer un texto c’est limite WTF tellement c’est flag, par rapport a infernal affairs et l’histoire du morse)
      dans les infiltrés l’apport c’est que le scénariste ne voulait pas faire un remake d’infernal affairs … mais une bio sur Whitey Bulger incarné ici par Nicholson, l’agent du FBI ripoux qui l’a aidé et qui devient le perso de Damon

      1. Ah ok je n’avais pas vu le film sous cet angle… Après j’avoue que comme le film ne m’a pas laissé un super souvenir, je ne l’ai jamais revu depuis sa sortie ciné (alors que j’adore revoir Infernal Affairs) Merci pour l’info, ainsi que pour ton analyse très intéressante sur la différence des remakes/reboots plus bas dans les commentaires.

  3. Quelques remarques :
    – il faut réhabiliter True Detective s02; Pizzolato sait très bien ce qu’il fait, ça s’appelle du James Ellroy !
    – en fait 12 monkeys la série c’est plutôt bien…
    – …et il y a the exorcist dont le pilote était pas dégueu.

  4. Concernant ma définition de Remake/reboot (c’est un sujet que j’adore, donc merci pour l’épisode)

    Un remake c’est la reprise d’une histoire, une adaptation d’une histoire pour potentiellement en changer le fond (adapter un film des années 70 avec le cadre actuel, par exemple, ou raconter l’histoire d’un film asiatique replacé aux états unis avec tout ce que ça implique en changement aux niveau des moeurs, des lois etc …)

    Un reboot c’est la reprise de personnage, raconter une autre histoire avec les meme personnages (les nouvelles aventures de spiderman par exemple)

    Je trouve l’exercice du remake passionnant car elle met en lumière la différence de société entre la date et le pays dans lequel est sorti l’original et la date et le pays du remake le scarface d’Howard hawk raconte l’histoire d’Al Capone et de la prohibition, le remake de De Palma raconte l’histoire de Tony Montana et l’empire de la drogue 2 histoires d’ascensions illégales a 2 époque différentes ou les tabous n’étaient pas les memes, pour la guerre des mondes on a pour l’original en toile de fond la guerre froide et l’Amérique puritaine de cette époque (le final dans l’église), et dans la version Spielberg les restes du 11 Septembre, pour Carrie, on voit bien les différences d’époques et de moeurs qui ont radicalement changé (meme si dans ce film c’est ultra maladroit), et je ne commencerais pas sur Rollerball et son remake qui est pour moi passionnant (je suis en cours de tournage/montage d’une émission dessus) et qui montre une autre chose : les visions de réalisateurs qui different, et qui met en lumière qu’il ne suffit pas d’une bonne histoire pour faire un bon film

    Pour ce qui est des remakes que conseillerais :
    Sorcerer : (remake du salaire de la peur) peut être mon Friedkin préféré
    13 Assassins : parce qu’il est toujours bon de citer un Takashi Miike
    Le Village des Damnés : Parce que Carpenter
    Heat (remake de L.A Takedown)
    l’invasion des profanateur
    pour en citer 2-3 non dit dans l’épisode

    Et pour moi the thing n’est absolument pas un remake de « la chose d’un autre monde », la chose d’un autre monde étant une tentative de création d’une créature de Frankenstein bis, ici un homme plante qui a besoin de récolter du sang humain pour nourrir sa descendance, le seul point commun avec la nouvelle de Campbell étant la localisation . Le film de Carpenter étant pour le coup un mixe entre la nouvelle de Campbell et les montagnes hallucinées de Lovecraft (auteur qui est au coeur de la filmo de Big John, notamment dans la trilogie de l’apocalypse, c’est a dire, The Thing, Prince des ténèbres et l’antre de la folie) … et le The Thing des années 2000 est bien un prequel ! parce que oui il se passe globalement la meme chose mais c’est le cas d’enormement de suite et prequel !

    Et pour l’armée des 12 singe VS la jetée … la jetée est a l’origine de l’histoire de 12 monkeys mais c’est tout, ça se passe juste dans le meme monde c’est pas la meme histoire, pas les meme personnages etc

    et un reboot intéressant … Evil Dead 2 on reprend le perso de Bruce campbell sans raconter la meme histoire …

    Désolé que ça soit aussi long mais quand on me lance sur les remakes … bon j’étais pas obligé de commenté … Mais c’était plus fort que moi … c’est un cas vraiment passionnant au cinema, j’ai pas encore vu les 7 mercenaires et Ben Hur, je compte y aller ces jours ci je verrais ça

    1. Attention, The Thing est un remake sans en être puisqu’à la base c’est une adaptation littéraire. Idem pour Dune, donc on ne parle pas vraiment de remake mais d’adaptation. Pareil pour la Guerre des Mondes. Par contre, comme il y a déjà eu une adaptation, comme pour Total Recall, le plus malin est de faire quelque chose d’autre.

      Ceci dit il est vrai que Hollywood a toujours fonctionné au remake, déjà durant son âge d’or il faisait des remakes des succès des années 40… à une décade près. Donc c’est pas très nouveau. Maintenant à l’époque y’avait aucun moyen de revoir un film à moins d’avoir récupérer une copie pour soi et d’avoir sa petite salle de ciné chez soi. Résultat les gens avaient sans doute moins la sensation qu’on répétait la même histoire.

      En bon remake pas cité encore dans les com’ ni dans l’épisode il y a Maniac que j’ai trouvé très intéressant dans sa mise en scène, totalement différente, et son choix de casting plutôt audacieux.

  5. Salut,je suis d’accord sorcerer et super,mais je prefere le salaire de la peur.
    Brubaker a aussi fait velvet il me semble.
    Kamui dans l’emission de gamekult c’etait trop court.
    Bye

    1. je ne remet pas en cause la qualité de malade du salaire de la peur, je ne dis pas que Sorcerer est mieux que le salaire, il sont suffisamment different pour avoir tout 2 une place très importante dans l’histoire du cinema

      1. D’ailleurs pour l’anecdote sur Sorcerer, au moment ou Friedkin était sur le film un petit gars a proposé a la boite de production de Friedkin et Coppola, Coppola était chaud pour le réaliser mais Friedkin a posé son veto, persuadé que le film se planterait au contraire de Sorcerer (il sortait de l’exorciste) … le petit gars en question était George Lucas et le film … Star Wars, la suite de l’histoire on la connait, le convoi de la peur est un four et Star Wars …

  6. Très bon épisode !

    Personnellement, en remake qui m’a vraiment surpris, il y’a :
    – La colline a des yeux d’Alexandre Aja que j’ai trouvé grandiose
    – Halloween de Rob Zombie qui est assez spé mais intéressant à regarder.

    En remake « Mais pourquoi? » il y’a :
    – Quarantine : remake de Rec
    – Let me in : remake de Morse

    Et le pire remake de tous les temps, je pense que c’est Oldboy de Spike Lee, l’original de Park Chan-Wook est juste intouchable.

    Sinon je plussoie pour la série Fargo, c’est très très bon. La saison 2 se déroule dans les années 70 avec une bande son juste énorme, une réal au top et du guest de luxe comme Kirsten Dunst et Jesse Plemons qui est une bonne surprise (il l’était déjà dans Breaking Bad). Papa a d’ailleurs vu la saison 2 de Fargo, il me semble qu’il avait bien aimé d’ailleurs.
    A noter que la saison 3 a déjà au casting Ewan McGregor et Mary Elizabeth Winstead 🙂

    1. Le « Dawn of the Dead » de Snyder est très bien aussi, peut-être même son meilleur film.
      Il a la même structure que le film d’origine mais intelligemment modernisé. Et c’est un excellent film de zombie assez élégant.

  7. Merci les gars, de plus en plus attendu en ce qui me concerne et on passe toujours un bon moment avec vous ! Je n’écoutais pas de podcast avant, il a fallu faire de la place pour vous écouter, rendez vous compte de cette lourde responsabilité ! 😉
    Concernant Amazon, c’est assez terrible, on a tous en tête que « c’est le mal », mais on commande tous dessus (moi le premier), et ça ne s’est pas arrangé avec la gloutonnerie de comics consécutive à vos émissions… C’est un constat, je n’ai pas de solutions car Amazon est assez incontournable (et puis ils sont bons faut le dire) et je n’ai pas de comics shop en bas de chez moi.
    Une suggestion, quitte à parler de COMICS VO, j’aimerais connaître vos sources d’informations US en la matière ?

  8. Bonjour,
    J’ai bien aimé Jurassic World qui m’a fait passé un des meilleurs moments au cinéma ces toutes dernières années (à côté de Gravity, Mad Max et Creed). Je pourrais défendre ce film contre vents et marées, c’est un peu mon « Con Air » à moi. Bon en plus j’ai du boulot y’a plein de gens qui le détestent parce que « la fille court en talon » et que « les gamins sont chiants ». Et parce que c’est une suite à Jurassic Park aussi sans doute. Mais comment vous dire que c’est tellement meilleur que Le Monde Perdu (pire Spielberg ever loin derrière Hook!), et est-ce que j’évoque JP3?

    J’ai écrit ça: http://www.senscritique.com/film/Jurassic_World/critique/59645409
    et j’aurai aimé écrire ça: http://www.senscritique.com/film/Jurassic_World/critique/33143054

    Bon sinon j’ai vu « Les Infiltrés » de Scorcese genre 10 jours après « Infernal Affairs », je n’ai à l’époque trouvé aucun intérêt si ce n’est esthétique au film de Martin, tellement l’original le surpasse dans les motivations et l’impact émotionnel.

  9. Bonjour les enfants.

    Voila un beau débat, les remakes.

    Alors autant dire de suite, je suis généralement contre les remakes.
    Facilité évidente,appauvrissement des idées..
    Mais bon force et de constaté que certain remake sont des chef d’oeuvre.
    Je pense à « The Thing » ou « Funny Game US ».
    il faudrait deux ou trois épisodes pour tous les traiter.

    A bientôt

    Peace.

  10. En remake/reboot de Yojimbo je citerais : Dernier Recours (Last Man Standing) avec Bruce Willis et Christopher Walken….

    Complètement le genre de film que Super Ciné Battle classerait en bas de liste mais bordel qu’est ce que je kiffe ce film ! XD

  11. Bonjour,
    D’abord, super podcast, super émission.
    Concernant les remake/reboot de à la télévision, nous ne sommes pas au bout de nos peines puisqu’il y aura plus que MacGyver et Lethal Weapon cette année. Le film The Frequency (avec Dennis Quaid) a son adaptation en série depuis la semaine dernière. Et début 2017 il va y avoir « 24 Legacy » et « Training Day » (tiré du film avec Denzel Washington et Ethan Hawke).
    Bref, plein de « hate » en perspective.
    Bye.

  12. Pas toujours évident à saisir la notion de remake et reboot. prenons, par exemple, « The revenant » de Alejandro González Iñárritu avec Léonardo DiCaprio et Le convoi sauvage (Man in the Wilderness) de Richard Sarafian (1971) avec Richard Harris. Ces films s’inspirent de la même anecdote ou histoire vécue mais la racontent de manière assez différente. Certains disent que le premier est un « remake déguisé ». Voici donc une troisième catégorie…

    Concernant « La mémoire dans la peau », le téléfilm avec Richard Chamberlain n’est, à mon sens, pas si mal que ça. L’ambiance est bien rendue mais je soupçonne un montage un peu chaotique sur la fin. Surtout, ce téléfilm est plus ou moins fidèle au roman (qui utilise le terroriste existant Carlos quasiment comme un personnage central et fait grand cas de la guerre du Vietnam) alors que la version avec Matt Damon s’en éloigne très vite une fois les bases de l’histoire posées (après une demi-heures). Les temps ont changé et l’actualité aussi…A souligner que « La mémoire dans la peau » a également inspiré une BD très célèbre : XIII. Le premier album est quasiment un copié/collé. Jean Van Hamme, le scénariste, a d’ailleurs dû très vitre l’admettre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.