Episode 21 : Retour de vacances

Épisode 21, l’équipe d’After Hate est rentrée au bercail. Exceptionnellement, ça discute de leur actu de ces dernières semaines.

Les actus et la discussion : Retour aux USA pour Kwyxz, retour du Japon pour Daniel, on parle librement du Japon, de la randonnée, du téléchargement de séries, d’Alan Wake, de cinéma.

Nos recommandations (57:45) :
Kwyxz : Saga de Brian K.Vaughan et Fiona Staples
Daniel : Shin Godzilla, le film de l’été au Japon

Bonus: Le Tokyo Game Show 2016, le crépuscule du jeu vidéo traditionnel par Daniel et Gaijin Dash à venir sur Gamekult.

Bonne écoute !

20 réponses sur “Episode 21 : Retour de vacances”

  1. Oh, tiens, je pensais pas qu’on aurait Shin Godzilla au Canada en même temps que les states (vu que c’est Funimation et que ça veut dire en général : sortie aux US deux-trois mois après le Japon, sortie limitée au Canada après que les blu-ray japonais soient sortis ‘-_- ). Je garderai un œil dessus du coup

    Par ailleurs je tiens à dire merci pour ce petit passage fort intéressant sur la chronique culturelle et le piratage, vu que ça me concerne pas mal, et que je me retrouve assez dans vos deux opinions. Sur mon blog j’essaye de ne pas inciter les gens aux piratage en n’en parlant pas… mais tout en parlant de trucs auxquels je n’aurais pas pu avoir accès sans (genre, je fais des bilans saisonniers d’anime, et pour le bien de l’exhaustivité, et parce que ça m’intéresse, je vais voir des trucs qui ne sont disponibles nulle part en occident). C’est pas un équilibre facile à maintenir, et ça mène à des situations un peu gênantes, comme la fois où j’ai brièvement parlé à Kamui, après le LOLJAPON où il était invité, de Kyoukai no Rinne et où je n’ai pas su dire si c’était édité en France (après recherche ça l’est ^^). Ensuite, comme Kwyxz, je pense que ce qui est vraiment problématique c’est le tapage médiatique sur ces séries qui ne sont pas accessibles légalement. M’enfin, même sur les séries accessibles légalement, je suis pas convaincu de l’intérêt.

    Bref, c’était intéressant. :3

  2. Je travaille au centre d’information qui se trouve juste à coté de la gare d’Aso. Les routes vers le mont Aso sont réouvertes depuis le 16 septembre (donc juste après le TGS). C’est pas de bol mais de toute façon les pistes de randonnées sont elles toujours fermées. Quoi qu’il en soit Kamui n’hésite pas à venir saluer un de tes auditeurs si jamais tu reviens dans la région. Je pourrais même te faire économiser le bus. Et tant que j’y suis merci Kamui, Kwyxz (et Papa aussi) pour égayer mes trajets en voiture!

      1. J’habite Kumamoto et me rends sur Aso pratiquement tous les jours donc ça ne me pose pas de soucis.
        En fait la piste de rando qui part du pied du mont Aso est toujours impratiquable à cause d’un glissement de terrain. Un touriste allemand qui s’est rendu jusqu’au cratère le mois dernier m’a dit qu’il n’avait pas eu d’autre choix que de suivre la route.

  3. Cool ce petit episode 🙂

    Je m’attendais a un commentaire de la part de Daniel sur le design du Shin Godzilla (un peu surprenant je trouve) et de ses differentes evolutions ^^

  4. Episode très sympa et certainement l’un des meilleurs depuis le début et comme toujours plein de spontanéité !

    Je me suis régalé des anecdotes de Daniel lors de son épopée au Japon, notamment à Kyūshū où à mon avis je vais reprendre certaines de tes recommandations de promenade à l’occasion de mon prochain voyage au dans ce pays. Car effectivement ce n’est vraiment pas cher en ce moment…

    Au fait, est il possible d’acquérir un T-shirt d’After Hate aperçu lors du dernier Gaijin Dash ?

    Bonne continuation les loulous !

  5. Hello les Loulous,

    Bon je tenais tout d’abord à remercier Daniel pour les vidéos sur Snapchat tout au long de son voyage au Japon.
    J’ai eu un grand plaisir de voir tes aventures.
    Moi qui est la quarantaine, je ne sais pas pourquoi cela m’a ramené à une émission que j’adoré avant et qui me faisait rêvé : La chasse au trésor avec Gildas
    Il y a pas beaucoup de personne qui partage se genre de chose et il faut saluer Daniel pour ça !

    Merci pour la reco de Kwyx, Saga est vraiment top !!

    ++ les loulous

    1. Justement j’y pensais en écoutant le récit de Daniel, n’aurait-il pas un jour la motivation de partir avec une caméra sur le dos pour carrément faire des minis reportages de tous les coins paumés qu’il visite ? C’est peut-être une piste à creuser, vu qu’il semble adorer la vadrouille et tout autant en parler. 🙂

  6. Hello,

    Un épisode très méta, l’ayant écouté moi même sur une partie de randonnée :).
    Toujours aussi agréable ce ton posé, on se sentirait presque à côté de vous.

    Sinon, sans être totalement en désaccord avec kwyxz, j’ai quand même pas tant de scrupule. Certes le décalage entre la lutte des sites contre les adblockers et leur promotion de moyen détournés est pour accéder à d’autre média est éminemment hypocrites…
    Mais reste que récupérer une série non disponible par chez nous ne lese aucun distributeur, légalement rien de mal. Après moralement va dépends surtout des chances qu’elle soit adaptée par chez nous, la ça se discute 🙂

  7. Culturellement le Japon c’est tout de même une nation assez xénophobe. Pour y avoir vécu et garder contacts avec plusieurs personnes de la bas… Bien sur ce n’est pas le « racisme » au sens ou en l’entend ici en France mais dire qu’il n’y a pas une espèce de « méfiance » envers les étrangers (les fameux gaijin) c’est aller un peu vite en besogne. Et c’est d’autant plus vrai lorsqu’ils ne sont pas blancs.

    A part ça super épisode comme d’hab. J’ai apprécié écouter vos petites anecdotes perso, toujours avec cette bonne humeurs qui vous caractérise. Bref c’était cool !

    Hâte d’arriver au prochain After Hate des bisous ! ; )

  8. Très cool cet épisode, même sans thématique. On se serait cru au Japon avec toi, Kamui.
    Merci Kwyxz d’avoir parlé de Saga, j’ai eu un peu de mal à accrocher au début, mais qu’est-ce que c’est bon, comme tout Vaughn (« Y » est encore au-dessus, Ex-Machina en dessous).

    J’ose une suggestion, en tant que fidèle auditeur. Ça serait cool d’avoir un épisode de pure hate sur la déferlante de remakes/reboots de films et séries. Je sais que on en parle partout, mais c’est que je ne cesse de me poser la question: dans 20 ans quelle saga originale des années 2010 sera « culte », vu qu’on ne lance quasiment rien de nouveau dans le cinéma de masses américains?
    Je trouve que ça devient de plus en plus inquiétant, parceque ça s’accèlere. Y’a même plus de « Hunger Games », de « Harry Potter » cette année… Rien que des remake ou des suites: Tarzan, Livre de la jungle, ghostbusters, spin-off de star wars, spin off d’Harry Potter, Macgyver, l’arme fatale (en série), c’est fou!

    1. L’idée est tellement excellente qu’il n’est pas impossible qu’on l’ait nous aussi eue ! En effet, il y a de quoi faire (je dois regarder quelques épisodes de McGyver et Lethal Weapon avant)

  9. Fieffé coquin que ce Kwyxz, à peine eut-il expliqué les raisons derrière son patronyme gallinacé qu’il le changeât aussitôt !
    Sinon plus sérieusement, je comprends le paradoxe du piratage dont vous parlez. D’ailleurs l’import de jeux-vidéo n’est pas vu d’un oeil favorable des constructeurs, et les revendeurs qui le pratiquent dans une zone très très grise. Je passe une grosse partie de mon taf à dealer avec des ayants-droits dans le monde de l’animation et du jeu et c’est un bordel phénoménal. Vraiment. Plus la licence est ancienne et plus c’est complexe. Alors pour les séries, c’est j’imagine plus ou moins le même bordel.

    Après derrière l’hypocrisie du piratage, il y a un phénomène qui a permis l’émergence d’un marché, que ce soit pour l’animation ou la série TV. On ne va pas dire ouvertement que c’est « grâce » à tout ça, plus « à cause » de tout l’argent potentiel perdu, mais comparé à il y a 15 ans, il s’en est parcouru du chemin.

    Pour le Japon, je ne vais pas rentrer dans le jeu du « racistes ou pas racistes », faire des généralités c’est évidemment facile dans les deux sens. Comme Kamui, je dirai qu’on a parfois des expériences désagréables (banlieusard de Tokyo depuis 10 ans, sans vouloir faire mec qui sait tout), parfois même choquante, le pire qui m’est arrivé à plusieurs reprises étant le refus pur et simple de soins médicaux/auscultation pour simple raison de « non vous sortez d’ici, on ne prends pas les gens comme vous ici »… (pour moi et mes enfants, métisses). Mais la connerie n’est pas exclusive au Japon 😀
    Si la question vous intéresse, je vous conseille de lire l’edito de Debito Arudou sur Japan Times, le personnage est un peu hardcore parfois, mais il sait aussi taper là où il faut.

    A la prochaine

    1. Loin de moi l’idée de vouloir faire le mec qui sait tout. Ce n’était pas du tout mon intention, et je m’excuse si c’est l’impression que mon message a donné. Et effectivement la connerie n’a pas de frontière.

      Je voulais juste contraster les propos de Kamui avec mon témoignage. Et malgré ces quelques soucis j’ai apprécié ce pays et je n’ai qu’une hâte c’est d’y retourner. (mais en tant que touriste XD)

      Au plaisir ; )

      1. Oh pardon je ne visais pas ton message en particulier, désolé si j’en ai donné l’impression.
        Kwyxz disait dans le podcast avoir pas mal entendu parler de racisme, c’est surtout ça qui m’a fait réagir.

        Il y a surtout beaucoup d’amalgames, surtout liés au physique, beaucoup de japonais ayant un mal fou à séparer le concept d’identité, de langue et de physique. D’ailleurs, avec humour, ces mecs là ont bien cerné le truc. https://youtu.be/oLt5qSm9U80
        Ce qui est amusant quand tu es visiteur de passage, devient vite un calvaire quand tu vis sur place.
        Interprète de formation, je n’ai pas trop à rougir de mon japonais, et avoir des gens pris d’attaque de panique quand je vais dans un commerce ou n’importe où ailleurs, ça donne envie de les baffer en leur disant « parle moi normalement, comme à un autre être humain, et si je comprends pas ta langue on se démerdera quand même! »

        Mais évidemment avec la psyché locale d’autant plus exacerbé depuis ces histoires de JO et d’omotenashi de mes deux, les amalgames sont faciles, et mettre l’autre dans l’embarras c’est pas très nippon tout ça. Alors voilà homme blanc = n’est pas japonais = ne parle pas japonais = je dois parler en anglais = fuck je sais plus/pas = panique.
        D’ailleurs la vidéo que j’ai mise plus haut montre aussi le calvaire inverse des asiatiques non « japonophones » qui se font limite insulter car ils ne semblent pas savoir parler, j’te jure.

        Bref, il y a de quoi en écrire des pages, et surtout des pages d’anecdotes à se plier de rire 😉

        Sinon pour les gens qui te prennent pour un noob, j’ai trouvé une solution assez magique, le « patois » si j’ose dire. Une bonne aisance dans une variété régionale (si vous êtes hors de Tokyo, c’est assez simple à apprendre) ça vous cloue des becs à vitesse. Répondez à un japonais avec le kansai-ben (marche avec n’importe quel -ben) le plus terroir au possible et en général, les gens comprennent que vous avez de la bouteille.

  10. Kwyxz, les gens qui ne vivent pas en milieu urbains sont éduqué de la même manière que les autres! Il y a des cons partouts et en campagne on prête juste un peu plus attention aux gens. J’imagine que la campagne se prête à toute sortes de fabulations pour ceux qui n’y vivent pas.

    1. Kwyxz, les gens qui ne vivent pas en milieu urbains sont éduqué de la même manière que les autres!

      Je suis désolé de te l’apprendre, mais non : À niveau scolaire et social égal, les jeunes ruraux feront moins d’études que les urbains.

      Et je ne dis pas ça pour être désobligeant, bien au contraire : j’ai été enfant dans une ville de taille moyenne (moins de 70000 habitants), j’ai été lycéen dans une ville de moins de 12000 habitants, et alors que j’étais étudiant mes parents habitaient une ville de moins de 8000 habitants.

      C’est une simple réalité statistique, les contraintes socio-économiques sont différentes et les proportions de personnes accédant à une éducation post-bac sont dramatiquement plus faibles dans les zones rurales.

      1. Mais on parle bien d’éducation sociale non? Tu fais le lien entre le manque d’effort d’intégration dont parle Kamui et le fait que les gens en milieu rurale sont moins éduqué de façon théorique ! Qu’il y ai moins de gens qui ont leur bac en campagne oui c’est évident, mais je vois pas en quoi ils sont moins apte à intégrer des gens socialement! J’ai quitté la ville (90 000 habitants) à 15 ans avec mes parents pour arriver dans une commune de 4500 habitants et j’ai toujours était parfaitement intégrer et tout les gens que je connaissais et qui venaient d’ailleurs aussi. J’en ai même tiré des leçons de vie bien plus fondatrice de mon avenir en quelques mois qu’en 15 ans de vie avant ça. J’ai 25 ans aujourd’hui et je ne reviendrais sûrement plus vivre en ville car j’aime beaucoup la vie en milieu rural. Bref, j’étais juste un peu étonné d’entendre ça et c’est normal parfois de pas ce comprendre ( surtout à l’écrit). Continuez la hate c’est cool, ça peut qu’ouvrir des débats bizarre comme celui ci. Tchouss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.