Episode 50 : La découpe de la League

C’est le 50ème épisode et c’est tombé la semaine de Justice League.

Actu (00:01:00) : Dans cet épisode futur, on s’est un peu téléporté dans le temps, c’est donc des actus 20 ans après.

La discussion (00:08:30) :  Justice League. Le film qui a redéfini les codes du film de super-héros. Notre enthousiasme est au summum. Tout est dit.

Le tuto spécial trailer de blockbuster 

Nos recommandations (0:46:00) :

Papa: Un retour sur AC/DC
Kwyxz: Thumper
Daniel: Mister Miracle, le dernier comics de Tom King et Mitch Gerards; et puis un mot sur la réussite Santa & cie d’Alain Chabat.

Bonne écoute !

Facebook
Twitter:
After Hate
Daniel
Kwyxz
Papa

 

4 réponses sur “Episode 50 : La découpe de la League”

  1. Episode 50 sympa, vous êtes en forme 🙂

    Même si je vous ai trouvé un peu durs concernant Justice League. Bon après c’était l’épisode 50 et fallait bien chercher à justifier le nom de votre podcats après tant de temps à faire des recos haha.
    Perso j’ai trouvé que le film était ni bon, ni mauvais. En tout cas je ne me suis pas ennuyé pendant la séance (merci les 2h max). Et ça me conforte dans le fait de ne plus regarder de trailer/bande annonce depuis plus de 5 ans et de me couper de tous les dramas autour des films. Du coup je découvre les meilleurs moments pendant le film et non avant, et je ne fais pas de fixation sur une absence de moustache (j’ai rien remarqué, mon entourage non plus).
    Perso j’ai préféré Wonderwoman dans ce film, beaucoup moins naïve, pas de discours à la 5ème élément, et femme forte que personne ne cherche à protéger.

    Après concernant le méchant unidimensionnel, malheureusement je ne pense pas que 2h soit suffisant pour introduire des nouveaux persos + le développement d’un méchant intéressant. On verra pour Jusice League 2.

  2. salut

    He beh, vous avez pas vraiment fait dans la nuance concernant justice league…Du coup ça donne une émission a charge et sans véritable contradiction.

    Il y a tout de mème pas mal de choses qui fonctionnent, dans la première heure du film.

    Le gros soucis pour moi, c’est surtout le role et l’interprétation de Superman qui envoie le métrage dans la dimension What a Fuck…

    Bref, faire de ce film l’alpha et l’oméga de la nullité est un peu excessif, car il n’est pas forcément plus mauvais que la plupart des Marvels.

  3. Je ne connais pas grand chose aux comics, mais concernant les films il me paraît clair qu’on peut schématiser les choses ainsi :
    – Marvel = parti démocrate (philosophie ONUsienne à base d’interventionnisme et de droit d’ingérence, le tout emballé dans un package coloré et minority-friendly)
    – DC = parti républicain (regard exclusivement tourné sur les Etats-Unis, thématiques post-Bush-patriot-act, le tout avec un ton anxiogène à la Fox News).

    Du coup ça n’est pas vraiment surprenant que les gars d’After Hate (qui sont plutôt de gauche : c’est un constat objectif) pardonnent davantage aux films Marvel qu’aux films DC : ce sont les tripes, les sensibilités politiques, qui parlent. On le perçoit notamment avec Daniel (sans doute le plus « gauchiste » des trois) qui fait un rejet viscéral du Superman « fasciste » de Snyder (il me semble au passage que Batman est intrinsèquement « fasciste » au sens gaucho du terme : on parle d’un mec qui s’habille en noir pour casser des gueules et faire régner l’ordre en collaborant avec la police).

    Moi qui regarde ces films sans a priori particulier (je n’en ai rien à foutre que le Batman de Snyder ne soit pas le Batman de tel comic), il me semble quand même que les deux écuries produisent des grosses merdes pleines de CGI dégueu, bourrées d’incohérences et sans enjeux crédibles (les infinity stones ou j’sais pas quoi : au secours).

    Le vrai fond du problème, c’est surtout l’état des blockbusters américains depuis plusieurs années. Franchement à part Mad Max Fury Road, on a vu quoi de réellement marquant ces 10 dernières années (pour un budget de plus de 150 millions de dollars) ?

  4. Alors moi j’aime les 2 films sur Superman et Suicide Squad et pas mal de films de Snyder (l’armée des morts, 300, Watchmen), et oui ça existe ^^
    Les deux premiers Superman sont assez sombres et durs, ce qui me va très bien en contre poids des Marvels qui ressemblent parfois à des cacas mous. Bien sûr il y a des incohérences, mais comme dans tous les films de super héros. Je pense que ces films correspondent bien à une version moderne des films d’action que vous avez adorés plus jeunes.
    Pour ce qui est de Suicide Squad on est dans un film à la Gods of Egypt qui ne se prend pas au sérieux plein d’action et d’effets spéciaux que j’adore regarder en me marrant ^^
    Pour revenir à Justice League, là, par contre, on est dans de la vraie bouse, et j’ai passé un très bon moment en vous écoutant vous bidonner sur ses problèmes. Je sauverai néanmoins une scène : l’arrivée du Superman véner et torse poil qui terrifie et fout une raclé à tout le monde, excellent !
    Par contre, quelques autres points ridicules Flash, outre son côté jarjarbikisant, est censé être super rapide mais il se fait tracer par superman, Wonder Woman a perdu toute sa fraicheur et Gal Gadot semble rejouer façon Fast & Furious et Batfleck tout engoncé dans son costume de batman semble à peine pouvoir bouger et respirer, on dirait une grosse saucisse …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *