Episode 16 : Morandini, les faucons, et les vrais

Épisode 16, After Hate revient sur Morandini et le MorandiniGate qui a été un peu notre rayon de soleil inattendu durant ce mois de juillet. Du coup, aujourd’hui, on va le remercier.

Les actus : Changement de lieu, Daniel enregistre depuis la demeure de Stéphane Bouley son compère de Super Ciné Battle. Perchés dans la montagne, ils racontent ses vacances riches en rigolades et projets, une discussion qui part ensuite dans tous les sens, on y parle Giscard, Pokémon Go et randonnées. (01:30)
Kwyxz revient sur l’article alarmiste de Michael Moore sur les prochaines élections, on parle un peu de wikileaks au passage. (09:00)

La discussion : Morandini, c’est depuis toujours un cas de hate absolu pour nous depuis loooongtemps. Sa conférence de presse ubuesque nous a donné un bon prétexte pour revenir sur l’animateur polémique et sur sa série scandaleuse et déjà mythique « Les Faucons ». Spoiler, on aime rien.(21:48).

Nos recommandations :
Kwyxz : Le jeu Shadow of Mordor (51:00)
Daniel : The caped crusade de Glen Weldon et l’émouvante interview de Paul Dini au podcast de Nerdist, pour un comics autobiographique mettant en scène Batman (on en a parlé lors de l’épisode 12) (54:30)
Et puis bonus, on termine en parlant des trailers de films de super-héros montrés au Comicon de San Diego. Finalement on parle aussi de Killing Joke. Tout ça, c’est cadeau.

Bonus 2: L’article « Le tragique destin de Valis, une héroïne de jeux vidéo »

 

37 réponses sur “Episode 16 : Morandini, les faucons, et les vrais”

  1. Comme toujours, quel plaisir de vous écouter traiter de sujets aussi éclectiques qu’indispensables (si si j’insiste). Et big up à l’inattendu article GK dédié à Valis, franchise chère à mon vieux coeur de joueur malgré ses nombreux défauts de gameplay et de level design que gamin j’occultais volontairement, privilégiant la forme au fond (sur PC Engine et Mega Drive), un peu à l’image du Mamono Hunter Yoko sur MD. Bref, continuez comme ça, le MPU et Riviera Détente sont bons pour le moral en ces temps troubles.

  2. En même temps, Shadow of Mordor n’a quasiment rien à voir avec l’univers de Tolkien, être fan est plutôt déconseillé pour apprécier l’adaptation. Le jeu à l’air chouette sinon, faudrait que je le choppe sur steam.

    1. Heu, le jeu s’inscrit complètement dans cet univers vu qu’il se déroule entre Le Hobbit et LSDA en fait. Le scénario approfondit le personnage de Celebrimbor, qui est cité dans la cinquième partie du Silmarilion.

      Donc il a beaucoup à voir avec l’univers de Tolkien et je ne vois pas trop ce qui te fait dire « qu’être fan est déconseillé pour l’apprécier », bien au contraire.

  3. Aaah je l’ai attendu avec impatience ce retour sur la conf popcorn de Morandini. JMM en mode outragé balançant des noms, brandissant des documents officiels et des impressions de Twitter (j’en rigole encore) c’était beau à voir. Au bout d’un moment, what goes around… C’est quand même un milieu incroyable où l’on peut faire et vendre de la merde depuis plus de 20 ans et continuer non seulement à garder en visibilité mais en plus à peser sur une station généraliste de premier plan. Ils sont bien emmerdés chez Lagardère maintenant à devoir trouver quelqu’un (qui fasse l’audience) pour occuper ces 3 heures matinales…
    Ce serait cool un épisode spécial « élections étasuniennes ». Y aurait déjà tellement à dire sur la convention républicaine ou sur l’éviction de Sanders. Jusqu’à présent j’ai plutôt vu les talk-shows américains vanter une victoire facile de Clinton. Peut-être qu’ils commencent à réaliser que l’absurde est possible comme nous l’avons réalisé en 2002 avec le père Le Pen au second tour ou encore il y a quelques semaines avec le Brexit.
    Encore un super épisode ! Merci les gars !
    Et vivement un spécial Batman (d’au moins 2h 😉 )

  4. On sait que le milieu de l’audio-visuel attire les narcissiques comme un candélabre attire certains insectes. Mais dans ce petit monde où les personnages détestables voire déséquilibrés ne sont pas rares, j’ai toujours perçu Morandini comme à part.
    Je connais peu son…travail, je n’ai jamais regardé son émission de télé-poubelle sur TF1, ni les absurdités qu’il a présentées sur les chaines du câble. Et pour cause, je ne peux supporter sa vision ou entendre sa voix. A vrai dire, dès que j’ai le malheur de tomber sur sa trogne, je me sens sale, souillé. Il fait partie de ces rares individus qui paraissent tellement faux, fourbes, nuisibles, et sans vergogne qu’ils donnent l’impression d’être issus du cerveau d’un scénariste qui aurait souhaité cristalliser tout ce qui peut rendre un être humain méprisable.
    Morandini en fait, c’est le Ramsay du PAF.

    1. « La tv, si on n’est pas préparé, parfois, elle te brise » me disait quelqu’un qui en a fait. Mais je pense que Morandini était déjà sacrément atteint avant de devenir « un people de la télé ».

  5. Salut les loulous !

    Une émission sur Morandini.. c’est de lui donner trop d’honneur !
    C’est au finale une reconnaissance de son travail depuis tant d’années. C’est mecs là, c’est boycotte totale
    J’ai adoré la partie de Kwyx sur les élections Américaine, sa fait vraiment peur une élection de Trump… comme j’ai dit sur twitter Giscard n’a jamais été maire de Nice ! Petite erreur de Daniel.. pour le reste c’est toujours aussi sympa !

    Bisous les Loulous.
    Peace !

    1. Oui, je ne sais pas ce qui a poussé Daniel à penser que Valéry avait été maire de Nice. Il était maire de Chamalières. Le maire de Nice le plus célèbre c’était plutôt Jacques Médecin…

      1. Ouais un sacré mafieu ! Quand j’etait petit il m’avait meme serré la main lors du réception de theatre , j’avais soigneusement compté mes doigts après !
        On pardonne tout à Daniel de toute façon !
        Merci Benjamin pour ta réponse !

        Bisous !

  6. Merci pour ce retour en début de podcast sur les élections américaines.
    Avec les actualités tourmentées de notre côté de l’Atlantique, ce n’est pas très facile de comprendre ce qui se passe en écoutant les médias français.

    Des bisous.

      1. Alors l’extrême majorité que j’écoute est anglo-saxonne (genre 95%) mais je rajoute aussi: « Une vie, une oeuvre » de France Culture. Et aussi La sélection Rap d’Olivier de Cachin de Mouv. Toujours très très calibré.

        Les podcasts FR sont encore beaucoup trustés par les radios en France.

        1. Merci les gars, j’étoffe mon flux RSS peu à peu.

          Sachez que vos émissions ont des répercussions écolos (au moins en ce qui me concerne) ! J’ai abandonné le bus pour partir à pieds au boulot, ça allonge mon trajet pour me donner le temps de profiter des podcasts. C’est plus long mais c’est plus bon 🙂

  7. Super épisode, juste un petit commentaire sur Killing Joke (le comics, pas le film d’animation sur lequel je suis entièrement d’accord avec vous)!
    Pour moi, ce qui fait la force de ce comics c’est l’excellent traitement de la relation entre Batman et le Joker; et la complexité de celle-ci est parfaitement retranscrite en seulement 48 pages. En attaquant Barbara et en enlevant Gordon, le Joker touche Batman (qui pourtant cherchait à avoir peu d’attaches) comme jamais il n’aurait pu autrement. En peu de pages, on se rend compte de leur inter-dépendance (inédit pour l’époque ou pas?) et du lien qui les unie, idée parfaitement illustrée pour moi dans la conclusion.
    Par ailleurs, le récit présente un Batman torturé, en proie au doute et se questionnant sur sa propre santé mentale, ouvrant la voie aux auteurs des années suivantes. Toute la caractérisation du Joker est également très intéressante, sujette à analyse, et synthétise l’essence du personnage.
    Enfin, la partie graphique est sublime, que ce soit au niveau des dessins, de la colorisation (la récente, celle de Bolland himself), du découpage et de la mise en scène.
    Après j’ai tout de même des réserves. L’origin story du Joker appuie son discours du « toute personne peut sombrer dans la folie après une seule mauvaise journée », mais le Joker n’avait vraiment VRAIMENT pas besoin d’origin story. Ensuite, Barbara subit tout de même un traitement dégueulasse, qui sert uniquement à déstabiliser Batman. Le fameux épisode où Kyle Rayner retrouve sa copine dans le frigo n’est pas encore paru, mais on retrouve la même idée ici. Le problème, c’est que Killing Joke soit canon (et non un elseworld), ce qui n’est même pas si logique que ça au vu de la fin ouverte du comics.
    Mais je comprends tout à fait que Kamui déteste Killing Joke pour ses conséquences sur Barbara, et sur l’industrie (même si sur ce point, pour moi il est moins important que TDKR ou Watchmen).
    Pour moi c’est un très bon comics, mais pas un chef-d’œuvre de Moore dont les récits sur Swamp Thing ou Superman (pour rester chez les héros DC) sont largement meilleurs :).

      1. Oui car j’aurais adoré que tu étoffes le « catastrophique pour l’industrie ». Je n’ai pas une grande culture de l’industrie justement à la fin des années 80 et j’aimerai comprendre en quoi cela à impacter d’une mauvaise façon tout ceci.
        Dans la spéciale Batman donc! Vivement! (je commence à économiser des fois qu’il y ai des trucs pas encore lu ^^)

  8. Merci pour cet épisode et svp continuez à poster sur SoundCloud, moi je vous écoute dans mon camion et c’est plus pratique avec l’appli pour suivre plusieurs podcasts.
    Bisous.

    1. Mais tu peux t’abonner à tous les podcasts, y compris ceux de Soundcloud, via un client podcasts comme Downcast, Overcast ou Pocket Casts… Qui te donnera encore plus de flexibilité que l’appli Soundcloud !

  9. Personnellement déçu par le choix du sujet principal. Déjà c’est donner trop d’importance à ce genre de personne qui n’en mérite pas, et qui en a déjà trop. Et on sent bien que le sujet n’intéresse pas du tout Kwyxz, qui du coup fait ce qu’il peut pour tenir l’échange. J’ai essayé d’écouter quand même, mais j’ai trouvé les affaires autour de ce gars tellement malalaisantes et inintéressantes que j’ai zappé. Bref je m’attendais pas à trouver ce sujet people caniveau ici 🙁 Heureusement il y a la suite 🙂

    Concernant Killing Joke j’ai aimé. Le comics est percutant en très peu de pages. Moore va trop loin à mon goût dans la façon dont Barbara est traitée dans le comics, mais sa paralysie a une réelle influence. Et c’est souvent ce qui manque dans les comics Marvel/DC, un réel changement de statut d’un superhéro.

  10. Le pouvoir de persuasion de l’ami kwyxz m’ayant traîné ici, je vous écoute depuis l’épisode 1 avec grand plaisir, mais la je dois avouer que c’était douloureux..
    La partie Morandini était assez vide de sens et de contenu,
    Je dois dire que je trouvais un peu malsaine cette fascination de Kamui pour ce mec.
    Aller jusqu’à se constituer un dossier avec des captures d’écrans et d’articles.. c’est lui accorder beaucoup trop d’importance non ?

    Sur un autre sujet, pour t’écouter dans plusieurs podcast, on sent bien que es sensible au sujet du détournement de mineur ou de l’abus sexuel en général et je trouve ça bien de l’évoquer quand un auteur ou une personnalité « derape »
    Du coup, dans le numéro special Xmen, j’étais un peu étonné que vous ne parliez jamais de Bryan Singer et de ses très très nombreux débordements.
    Le mec a fini devant la justice pas mal de fois et est connu pour se faire fournir des petits jeunes par la production sur ses films. Même si j’essaie de mettre de côté l’aspect personnel quand je regarde un film ou lit un livre, j’ai du mal a rester objectif avec ça..

    Sinon continuez a aborder plein de trucs, c’est bien la première fois que je me sentais obligé de vous faire une remarque. Bisous

    1. Alors d’abord, bonjour et merci d’avoir écouté After Hate.
      Pour Bryan Singer, hé bien il n’était pas le sujet du podcast (sinon on aurait parlé d’Apt Pupil, Walkyrie etc). D’abord, Singer n’a jamais été reconnu coupable d’aucune des accusations formulées contre lui. Mais quand bien même, ses films existent et peuvent être jugé comme tel, indépendamment de ce qu’on pense du gars. Je sais que c’est difficile parfois de dissocier l’oeuvre de l’artiste. A chaque fois que je vois Dennis Hopper, je ne peux m’empêcher de penser que c’était une crapule qui frappait ses épouses.

      Sinon ma fascination pour Morandini est évidemment compulsive mais à prendre sur le ton de la blague. C’est évidemment accorder à ceci trop d’importance mais, hé, à un moment, ça finit par sortir.
      Merci encore d’avoir pris le temps de nous dire le fond de ta pensée.

  11. C’est mon premier after hate. Je vous écoute en marchant, à nantes (sous la pluie pour faire original)
    J’aime beaucoup la voix de kwyxz ainsi que son élocution. C’est très agréable à entendre
    Je suis d’autant plus touché par ce qui a été dit dans ce potcast pendant les 20 premières minutes, que nous sommes post élection Trump. Ça fait froid dans le dos de voir que tu étais dans le vrai (avec M.Moore) dans la « menace fantôme »
    Je suis venu à vous via gaijin dash et j’aime bien les élans de kamui sur ces détestations et ses adorations
    Pour la partie Morandini, ca fait du bien de voir que des mecs de ce genre peuvent tomber. Ce type représente vraiment tout ce qui peut y avoir de pire dans le monde des medias (amorale, pouvoir de nuisance, narcissisme, lâcheté…)
    Quand on voit ce qui se passe à i-tele, le mec a encore des soutiens de poids. (Boloré va vraiment tenir les médias et les emmener dans les bas fonds)
    Je pense que je vais me faire tranquillement les autres potcast
    Merci à vous les gars, continuez !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.